Vos expériences



Catherine

Il y a toujours quelque chose de doux en moi depuis la retraite. Je ne me suis pas laissée happer par le chaos urbain. Autour de moi le cercle des relations prend vie.

Cette semaine de nettoyage du corps et des émotions du passé plus un entraînement de chaque instant au oui a dégagé des tensions, peut-être de la peur et mon univers est plus ouvert.

Je suis à fleur de peau et c’est bien.



Instantanés… 3 semaines après le retour à la maison.



Je pleure, je me laisse pleurer d’une tristesse résiduelle gravée entre les lignes de ma vie ou je pleure de beauté (la faute à la poésie ou à la musique).



Fin d’après-midi et gratitude

alors bien entendu

j’ai envie de dire merci à Cesar

joie diffuse

quelque chose qui me porte

me tient droite

je regarde la vie se dessiner

les rencontres se faire

avec leur chaud au cœur

tout doux

tout rempli

tout merci !

rencontres qui me nourrissent me « béatitudent »

ou

rencontres qui me phagocytent

vandalisent mon cœur

quand la vie chez l’autre a été trop meurtrie

et qu’elle crie et pleure encore



On dirait que ma vibration a changé.

Quoi qu’il arrive (une poche de tristesse ou une poche de honte) ce qui revient après est de l’ordre d’une joie diffuse. Quelque chose qui élargit l’espace à l’intérieur et à l’extérieur. Qui crée l’espace du possible.



C’est comme si je voyais en parallèle l’ancien monde et le nouveau.

L’ancien monde (ses personnages et ses activités) me pompe toute mon énergie ou alors je m’ennuie.

Le nouveau monde me met en joie (comme lors d’une soirée où je prends un bain de poésie), j’ai l’impression d’être rentrée à la maison, mes batteries sont rechargées.



Je fais confiance à mes pieds,

je les suis, ils savent où aller.

Et je pars à la rencontre de mon univers.

Dans le regard des autres je me détache de l’idée que je me fais de moi, je peux arrêter de me juger, alors j’ai confiance et mon univers s’ouvre.

—————-

Josiane

Bonsoir. C’est un entraînement, que de voir et c’est pour cela que j’ai besoin de vivre ce moment quotidien en ta présence. Oui, il n’y a que  chacun pour observer ce qui se passe en lui, en elle et tu es là pour nous le rappeler et pour nous enseigner. Oui, avec le temps, je me sens un peu plus dans l’observation, avant même ou après une réaction.

Grâce à cela, l’autre jour j’ai pu voir ce qui se cachait derrière une forte émotion. Cela vu a permis d’ apaiser une situation de violence à un arrêt de bus où d’habitude je serais partie en courant car je n’aurais pas supporter ou je m’en serais prise à la maman qui maltraitait sa petite fille par inconscience.

——————

Vera

Ô merci Cesar pour tes méditations et guidances.

Chacune de tes interventions a tant résonné déjà et la perspective nouvelle que tu m’as donnée, ne serait-ce que ce seul mot que tu m’as fait changer, a été la dernière pièce du puzzle (à ce jour) dont j’avais besoin pour comprendre et lâcher prise sur la peur même de vivre et me voir enfin telle que « je suis ».

J’en ai ressenti le besoin il y a plus d’un an et l’envie est revenue il y a quelques temps… je me suis rasée la tête. En pleine conscience. Une expérience incroyable.

Je ressens une telle liberté, libre d’être. Libérée du regard des autres, du paraître, du jugement, de tant de peurs et de conditionnements.

Je savais que tout cet amour pour les autres manquait en(vers) moi et petit à petit j’ai commencé à m’aimer, à m’observer, à prendre conscience de l’effet miroir. Mais aussi, à avoir confiance en mon intuition, même si je ne la comprenais pas.

Ô merci Cesar, tu m’as ouvert la dernière porte.

Tu m’as fait comprendre que ce besoin d’aider les autres, cette empathie que j’ai, je l’ai acquise pour « me » sauver… Que j’avais déjà cette clef/ressource en moi. C’est l’amour et les gestes d’amour (donnés et reçus) ainsi qu’une foi précoce en sa force, foi en l’harmonie de l’amour universel qui, tout du long, m’avaient donné accès à d’autres clefs et l’expérience m’en a appris leurs usages et m’ont fait franchir tant d’obstacles, comprendre, accepter et voir. Et enfin « me » voir.

Voir que tout était là, en moi et en chacun de nous. Quel immense bonheur.

Quelle immense gratitude.

Mon chemin sera encore semé d’embûches et mon mental me jouera encore des tours, mais je sais désormais que j’ai et sais acquérir les outils qu’il me faut. Je suis confiante, car j’ai pu/su voir que chaque embûche, chaque douleur, physique ou émotionnelle (« mal à dit ») sont des cadeaux (des présents du présent) pour me faire grandir et qu’ils sont à la mesure de la force que j’ai pour les surmonter.

Voir notre potentiel, voir « nos potes au ciel »

Il m’aura fallu 30 ans pour comprendre ce que « Be here now » voulait dire et tu nous en donnes ici la clef.

Merci à toi, à Anne-Karine, à Laetizia qui m’a parrainée et à vous tous pour vos témoignages. Merci à moi, merci la Vie.

—————–

Laurence

[…] c’était ma deuxième retraite au chalet blanc, lieu toujours aussi magique et propice à la déconnexion et à la contemplation. La bienveillance et l’attention d’Anne-Karine nous fait nous sentir chez nous. Ses soins énergétiques me remuent. L’écoute de Cesar et ses sujets de réflexion m’aident à me découvrir moi-même et m’apportent un apaisement après un flot d’émotions réparatrices. L’expérience du jeûne m’a permis de faire la connaissance d’une super naturopathe aux petits soins et aux massages apaisants et de grande qualité… Merci à nos trois intervenants complémentaires et surtout aux participants de cette retraite qui m’ont apportés l’énergie qui me manquait parfois pendant la semaine.

—————–

Greg

Après 12 ans de sadhana, je découvre ce qu’est vraiment la médiation et j’y prend enfin plaisir.

Joie de se reconnaître là, simplement dans la Présence, la fraîcheur de l’instant et sans aucun but à atteindre.

Cesar, merci pour ta guidance.

——————

Etienne

Merci César. L’écoute du cœur que tu nous offres est une vraie décantation. Elle révèle la présence, l’humanité sensible en chacun de nous. [,,,]. C’est le vrai soin qui n’a pas de prix.

C’est l’amour de l’expérience qui nous fait vivre. L’être-conscience qui nous anime, éclairant toute la manifestation, est amour.

Quand une expérience est mémorisée, elle devient mienne, colorée par mes impressions : de l’expérience heureuse, naissent mes préférences et mes désirs; de l’expérience malheureuse, mes évitements et mes peurs.

Le désir qui me pousse vers les autres, vers les choses et le monde est une pensée qui crée une attente. Souvent peu consciente, elle devient ma volonté d’obtenir, d’atteindre un objectif; et la peur de ne pas y parvenir l’accompagne, avec tous ses efforts, ses stratégies, avec ses tensions.

L’ombre de mes choix personnels est une souffrance plus ou moins visible, souvent méconnue.

Ainsi je vois que l’amour m’ouvre à l’expérience et que moi ou ma personne s’y attache et souffre.

J’aspire donc à l’amour lui-même dans l’expérience pure, maintenant; sans volonté personnelle, libre – sans moi.

La vérité est la présence nue, con-naissance. Je sais que c’est la voix du cœur universel. Silencieux, vivant, omniprésent.

Je suis heureux de vous dire cela. Merci d’être là !

——————

Laurence

J’ai passé une bouleversante semaine de retraite dans un lieu enchanteur , propice à l’apaisement intérieur. Le silence, qui semblait impossible pour moi, m’est vite apparu bienfaiteur , car il permet l’introspection et la réflexion sur soi même loin des dispersions futiles.

La bienveillance et l’écoute de César permettent un dialogue simple, sans jugement. Des thèmes enfouis et parfois douloureux sont abordés naturellement et les émotions sont observées et travaillées. Les causeries et la vie avec les méditantes sont des moments d’ échanges riches , les balades méditatives dans des paysages merveilleux sont un bol d’air vivifiant.

Les soins énergétiques d’Anne Karine sont un complément formidable aux lyings de César. Depuis mon retour de retraite, je me sens plus posée, motivée, positive, prête à considérer les obstacles comme des opportunités. Merci à César et Anne Karine,

Merci à mes amies méditantes, vous rencontrer à été une chance pour moi.

——————

Étienne

Il est très rare de rencontrer quelqu’un qui vous écoute non seulement sans aucun jugement, mais avec une attention profonde, uniquement soucieux de vraiment parvenir à entendre ce qui vous anime. Quelqu’un qui, dans cet objectif et si c’est nécessaire, peut vous aider à clarifier votre propre questionnement ou point de vue et qui, vous ayant entendu, vous répond sincèrement du plus essentiel de ce que son expérience propre lui inspire d’éclairer, sans chercher à vous mener à lui. Quelqu’un qui ne vous prend pas à parti, qui ne vous corrige pas parce qu’il n’attend pas votre approbation et ne s’émeut pas de votre différence ou de votre émotion, quelle qu’elle soit. Qui, ne vous vendant rien, ne vous achète pas non plus ce que vous voulez vendre…

Il est très rare de rencontrer le respect, l’attention et la liberté profonde qu’inspire un être qui est dans une authentique disponibilité et liberté d’esprit, uniquement présent. Mais quand cet être en rencontre d’autres qui désirent et cherchent aussi cette qualité, cela crée un espace collectif d’écoute humaine largement ouverte et sensible qui permet à chacun, au gré de sa nécessité d’exprimer des perceptions intimes, des sentiments forts ou des impressions inexplicables, de contempler tranquillement ensemble des conflits internes…

Cela ouvre un espace de découverte et de partage de tout ce que la vie sociale et toutes les relations basées sur nos postures identitaires ou nos rôles laissent dans l’ombre. Un espace à la fois intime et partagé dans un groupe qui n’est pas confessionnel ou idéologique. Un espace clairement et délibérément dédié à la découverte humaine dans son intimité et sa profondeur naturelle.

Dans ce partage qu’offre Cesar et que je vis depuis quelques mois, je trouve tout cela qui me semble infiniment précieux pour ceux qui vivent et reconnaissent la valeur inestimable de l’authenticité dans les échanges humains. Pour ceux surtout, qui sentent ou pressentent que la conscience individuelle et personnelle n’est qu’une phase dans la maturation de la présence à Soi.

Merci du fond du cœur Cesar !

——————

Kaivalya

Un grand Silence et la douceur de la voix de Cesar qui transmet une grande Paix et permet un lâcher prise qui amène à goûter la profondeur de l’océan de l’être.

Le sens de l’ individualité s’efface peu à peu pour goûter la Présence à chaque instant. La tolérance et l’acceptation par Cesar de ce qui est (il dit souvent juste « d’accord ») permet le relâchement des tensions dues au refus de ce qui est (culpabilité, résistance…).

Infinie gratitude pour cet accompagnement quotidien.

——————

Delphine

Les méditations avec César au fur et à mesure des semaines, chaque jour dans la régularité m’ont permis d’arrêter le questionnement et le flot incessant des pensées et m’ont amenée à me poser en soi et à être là et apprécier la beauté de la Vie telle une observation à 180 degrés, une découverte magnifique !

Avec l’accueil, l’écoute pertinente, la bienveillance tout en douceur de Cesar et les échanges lors de la causerie, cela a pu faire émerger et éclaircir le brouillard jusqu’à le dissiper totalement, le « non », le « refus de ce qui est là » et la souffrance associée à cela avec une lutte permanente ont laissé la place au « oui » et à « l’accueil de ce qui est » et à un repos en soi.

Cela a permis de laisser entrevoir la réalité de ce que je suis en accédant petit à petit à la connaissance de soi et de goûter la Vie et chaque instant de la Vie, le grand spectacle, une découverte, une merveille pour laisser se dévoiler la paix et la tranquillité !! Merci infiniment César de m’avoir offert ce cadeau, cette opportunité de découvrir la réalité de ce que je suis.

——————

Anoushka

Un grand merci pour ces méditations-rituels.

La méditation de ce matin sur l’inégalité s’installe en moi comme un enseignement qui s’incruste dans mes cellules.Tout change en moi et surtout mon ressenti bouge, je me sens UNE. Le choix de la voie change ma vie, c’est vertigineux.

Ces méditations du matin m’accompagnent dans ce choix de lâcher ma personne pour aller vers l’unité. Merci profondément.

Avec tout mon amour.

——————–

Dominique

Me voici de retour de la retraite montagne de début novembre 2019.

J’en suis revenu transformé de l’intérieur, plus calme, voyant la vie très différemment, libéré de poids inimaginables.Aujourd’hui, 2 semaines plus tard, j’en perçois encore les effets comme si j’avais un accélérateur de Vie.

Côté business, des affaires arrivent toutes seules et mes accompagnements individuels sont différents.Chose très étonnante, à mon retour de 4 jours, ma femme était différente, elle aussi a évolué pendant ma retraite.

Merci pour les bienfaits libératoires de ces quelques jours.

J’ai la sensation que tu es présent dans mon Coeur, ou bien je sens ta présence à certains moments.

——————–

Claire

La présence douce, pure et enveloppante de Cesar me permet depuis quelques mois de contacter par couches des expériences vécues comme traumatiques, de les voir, de les accueillir, et leurs empreintes émotionnelles perdent ainsi de leur force dans mon quotidien.

La paix, la joie, une nouvelle douceur envers moi-même, une confiance dans la vie, la capacité à être présente dans l’instant et à me nourrir de ce qui est là, être toujours plus authentique, tout cela prend de plus en plus de place dans mes journées.

Je prends confiance en ce que je ressens et une nouvelle puissance jaillit en moi naturellement. La vie brute, est vécue telle quelle.

Ma relation à la nature est beaucoup plus riche et nourrissante qu’avant car je suis plus présente à travers tous mes sens, c’est un pur bonheur !

Chaque retraite est une expérience unique qui me permet d’aller toujours plus au cœur de mon être véritable.

Je cherchais depuis des années ou depuis toujours un guide qui puisse me tendre la main sur ce chemin ardu et délicat de la connaissance de soi. Ma quête s’est arrêtée depuis la rencontre avec Cesar. C’est le plus beau cadeau que la vie m’ait envoyé et je suis d’une gratitude infinie pour chaque pas que je fais grâce à son accompagnement.

C’est tellement bon et doux d’avoir un ami qui est là pour moi, peu importe ce que je rencontre comme obstacles ou difficultés, avec qui je peux partager les joies, les peines et les progrès sur le chemin.

Du fond du coeur, merci.

——————–

Aimée

Une retraite individuelle est un cadeau inestimable que je me suis fait. D’abord pour trouver en moi la réponse adéquate face à la maladie dans le traitement approprié, face à mes doutes, à ma peur de mourir… puis une seconde fois pour entériner ma rémission.

A chaque fois différent, le déroulé s’adapte à l’instant. Vibrant et merveilleux. Troublant et douloureux. Mais si justement et précisément accompagné avec l’acuité et cette extrême bienveillance que Cesar m’accorde. En dehors de tout jugement, raisonnement, comparaison. Hors du temps. Dans l’instant. Je suis vue, reconnue et acceptée telle que je suis en réalité, sans voile, ni faux-semblant. Sans plus d’interprétation, il m’amène à voir mes personnages intérieurs qui tombent… en douceur.

J’en ressors pleine et entière. Légère et dense. Vivante, vibrante. C’est une expérience intense, profondément bouleversante et salvatrice. Subtile. Reconstructive. Au plus près du vécu qui s’invite au présent et s’efface dans l’instant.
– Grâce aux « lying » c’est un nettoyage en profondeur contre toute attente de mes terreurs méconnues qui subrepticement apparaissent en pleine lumière pour me révéler dans ma plus grande vulnérabilité. Et me rendre à la vraie vie que j’ai si longtemps étouffée.
– Les méditations m’ont ouvertes à cette tranquillité qui permet de me poser.
– Les balades en conscience et les causeries sont autant d’occasion de me révéler, au delà des illusions.
Je m’accueille profondément et véritablement comme Je Suis. C’est nouveau et merveilleux. Je goûte, je vois, je sens, je ressens et j’entends, je vibre. Je renais à moi-même. Je suis vivante.

Je travaille désormais à entretenir cette sagesse et honorer la vie en moi, en utilisant avec vigilance les mots justes et vrais, qui collent à mon ressenti et aux circonstances dans l’instant. Mais il n’y a ni recette, ni même expérience. C’est.

Une immense gratitude à Cesar pour son indéfectible Présence et sa qualité exceptionnelle de compagnon de route en toute humilité sur le chemin de la connaissance de Soi. Une occasion rare et unique de réellement s’engager et progresser avec confiance sur ce chemin. Il y a inévitablement un « avant » et un « après ». Le cadeau de la vie.

De tout coeur, merci.

——————-

Solène

La méditation hebdomadaire est un exercice de mise en condition pour la semaine qui va suivre Chaque séance en groupe permet d’aborder des sujets fondamentaux tels que la relation à l’autre, l’éducation de nos enfants, l’attachement, l’amour, l’ego; Ou bien de garder en tête, pour les jours suivants, une image qui me parle: « je suis assise au fond de l’océan, bien stable, enveloppée d’eau, et je regarde vers le haut l’agitation du monde , à la surface »….

Grâce à ces exercices de méditation, la musique et la nature deviennent, dans mon quotidien, une compagnie, un déclencheur de mise en pleine conscience. Ils transforment mes mauvais moments ou mes ruminations en fumée. Aussi, la lumière de la bougie que j’allume pour méditer, dès que j’ai quelques secondes libres, me guide vers mon intérieur, m’extirpe de mes soucis, ou des millions de choses que j’ai à faire. C’est un moment de répit dans la jungle d’aujourd’hui.

Depuis la méditation, j’observe tous les jours mes émotions, principalement la colère et la peur. Colère de ne pas être comprise, peur de la mort.

Le premier séjour de méditation a été une révélation, un choc. Il m’a mise dans une relation totale avec l’intérieur et le fond de ma pensée, un retour sur un traumatisme d’enfance, que ni les années de psychothérapie, ni le temps lui-même (c’était il y a plus de 35 ans) n’ont réussi à approfondir à ce point. Pendant ce séjour, nous avons vécu en groupe sans un échange verbal, nos seuls modes de communication étant le regard, les gestes, les silences et les comportements. Dans ce monde actuel, bruyant et superficiel, ce fut un retour à l’authentique, le non verbal, le profond.

Mais je ne suis pas en empathie permanente avec l’autre, j’ai encore beaucoup de chemin à faire pour grandir…Dans tous les cas je vous conseille d’essayer la méditation, c’est absolument sans danger. C’est la connaissance de soi, le retour à l’essence de son être et la seule façon, de mon point de vue, de se réaliser.

——————–

Nathalie

 

En déjà deux séances, j’ai pu déjà retrouver le chemin de la méditation. J’ai été agréablement surprise d’être tombée sur la bonne personne qui me guide vers d’autres routes, d’autres itinéraires et d’autres horizons qui me permettent d’aller plus loin. Je suis ravie de reprendre accompagnée, le chemin que j’avais fini par pratiquement déserter, à force de stagner en restant seule dans cette quête.

Un guide aussi doué que César me redonne la force, la motivation et les clés pour mieux aborder et comprendre les méditations. Car il a le don et le professionnalisme. Par ses bonnes phrases et sa voix agréable qui permettent de se recentrer rapidement et de plonger au plus profond de soi même simplement. Également, des mots clés et des raisonnements qui permettent de prendre conscience de certaines choses importantes qui aident à la compréhension, aux changements et/ou à l’acceptation.

Honnêtement, je dirais que ses médiations guidées sont de très grande qualité.

Je recommande à tout le monde de les expérimenter pour tout ce que cela peut apporter dans la vie.

Pour ma part, je vais continuer.

——————–

Jean-Louis

César m’a été recommandé par une amie DRH.
Discours et méthodologie maîtrisés dans un relationnel bienveillant, ouvert  et respectueux. Des échanges didactiques dans la réalité du monde que nous vivons…
Le travail que nous avons fait en 8 séances a été essentiel dans ma démarche d’analyse freudienne. Il m’a permis de faire la connexion indispensable  entre mes émotions et ma longue démarche d’analyse sur le divan…

Un travail indispensable qui accélère le travail analytique … et m’a permis de le terminer !
Un grand merci du fond du cœur pour ce que nous sommes allés rechercher….

——————–

Cécilia

La rencontre avec Cesar est arrivée sur mon chemin lorsque c’était le moment d’aller à la rencontre de certains traumatismes de mon enfance, qui restaient ancrés dans mon corps et verrouillaient mes émotions.

Cesar m’a accompagnée à la rencontre de moi, de mes émotions. Celles de la honte, que j’ai embrassée, de la joie et la force d’être pleinement vivante, qui depuis ne me quittent pas.

C’est un voyage que je recommande, merci à Cesar pour ta bienveillance et ta lumière.

——————–

Odile

J’ai rencontré Cesar qui m’avait été recommandé durant ma formation coaching. Je souhaitais être accompagnée et profitais de cette période pour travailler sur quelques événements qui m’avaient marquée et qui polluaient d’une certaine manière mon quotidien.

Mon souhait en revanche n’était pas de redémarrer une analyse mais bien de bénéficier d’une approche plus brève, me permettant de sentir un mieux être plus rapide.

Le résultat a été à la hauteur de mes attentes. Mes entretiens avec Cesar m’ont permis de faire un lien entre mes comportements, mes émotions du présent et des événements du passé.

Autrement dit, de comprendre par exemple pourquoi je voulais toujours aller vite et faire les choses rapidement ou bien pourquoi je me positionnais très souvent en sauveuse.

Aujourd’hui après environ 7 mois d’échanges à raison de 2 rendez-vous par mois, je vois une réelle évolution. Quand je sens monter mon impatience, que ce soit dans un contexte professionnel ou personnel, j’arrive à mieux m’auto-réguler et c’est déjà un grand pas pour moi.

J’arrive donc aussi à mieux faire ce lien entre des événements passés et mon quotidien et à ressentir ce qui ne m’était pas accessible. Avant, les émotions associées masquaient tout. Cela m’aide à essayer de me poser et à « me calmer ».

J’ai l’impression en quelques mois d’avoir fait un pas de géant grâce à la méthode de Cesar et à sa grande bienveillance. C’est la raison pour laquelle je l’ai déjà recommandé à des proches prêts à se donner les moyens d’être mieux et plus heureux.

——————–

Camille

Il y a plusieurs années, une amie me parlait de ses séances de méditation, le mot résonnait en moi sans vraiment savoir pourquoi.

Un jour, j’ai eu l’occasion de participer à un cours que je qualifie de merveilleuse expérience. Une immense découverte s’est alors produite.

L’énergie circulait dans mon corps comme des vagues de chaleurs, peu à peu mon esprit s’est calmé comme la mer à l’horizon malgré les douleurs d’inconfort de débutante, cela n’avait pas d’importance tant mon bien-être était profond […] je m’en délectais !

Je n’ai pas compris sur le moment que je m’étais reconnectée à mon âme mais cette puissante intériorisation m’a fait sentir la richesse d’être bien en moi en profondeur.

Au fil du temps, la méditation est un cadeau que je tâche de m’offrir au quotidien même si elle est parfois de courte durée. Elle estompe mes peurs, mes doutes, mes angoisses et toutes sortes de pensées négatives.

Ma rencontre avec César poursuit cette quête de toujours, celle de mieux me connaître, celle d’entrer en amitié sincère avec moi-même.

Il sait identifier nos failles avec amour et bienveillance. Il se produit soudain la magie du lâcher prise !

——————-

Françoise

Quand j’ai rencontré César, j’ai contacté immédiatement une force ou une énergie que je qualifierai de « spirituelle », n’ayant pas d’autres mots pour la décrire. Ce que je peux en dire, c’est que notre 1ere rencontre m’a apaisée et très vite j’ai su que je voulais le voir plus souvent.

J’ai entrepris un travail régulier (1 fois tous les 15 jours) avec lui et j’apprécie tout particulièrement ses interactions avec moi, qui sont de deux ordres.

Une partie « théorique » ou discussion, où César m’aide tout simplement à regarder comment je fonctionne et comment je peux me laisser « emmener » par mon mental et mes émotions, mais d’une manière différente des thérapeutes que j’ai pu rencontrer auparavant, sans chercher à comprendre le pourquoi du comment.

La plus grosse partie du travail est un travail énergétique dans lequel il suffit que je me laisse aller à ce qui est là. C’est simple et puissant, cela m’a permis d’ouvrir des portes sur mon enfance, que je n’avais jamais osé ouvrir auparavant.

Je me sens en totale confiance avec César et je ne sens pas de jeux de pouvoir, il y a bien plus que ça.

Ce que je peux dire aujourd’hui, c’est que mon niveau de conscience a considérablement augmenté depuis que j’ai commencé à travailler avec César et que progressivement je sors du déni par rapport à mon histoire de vie.

Je vous conseille vraiment d’essayer.

——————–

Nathalie

Souvent « chahutée » par l’existence, j’ai connu ce que j’appelle le « grand Nord » : un monde de périls naturels, de conditions extrêmes qui exacerbent l’imagination.

Confrontée à la maladie et incapable de trouver refuge dans les lieux sécurisés (constructions mentales, jugements etc…) qui me protégeaient jusqu’alors, je me suis abandonnée à la tempête.

La méditation m’a aidée et m’aide chaque jour à m’ancrer, là, sous la surface, souvent très agitée. Le rendez-vous hebdomadaire avec César est pour moi, un rendez-vous de grande importance pour contacter la vie, la vie qui veut se vivre ici et maintenant.

 

close

Pour méditer et se nourrir sur le chemin intérieur :

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

error: Content is protected !!